acces

Nos coordonnées

Chambre d'Agriculture
de Côte-d'Or

1, rue des Coulots
CS 700 74
21 110 BRETENIERE

Horaires d'ouverture

  • Du lundi au jeudi : 9h00 à 12h00 - 14h00 à 17h00
    (veille de jour férié jusqu'à 16h00)
  • Le vendredi : 9h00 à 12h00 - 14h00 à 16h00

Contact

03.80.68.66.00
accueil (at) cote-dor.chambagri.fr

La simplification des opérations de travail du sol, et notamment la suppression du labour, est un sujet d'actualité. Il est susceptible d'apporter des réponses aux exigences économiques (diminution des charges de mécanisation) et environnementales (lutte contre l'érosion, stockage du carbone, biodiversité) de l'agriculture actuelle. Mais sa réussite repose sur la maîtrise de différents facteurs agronomiques.

L'agriculture de conservation des sols

L'agriculture de conservation se réfère à plusieurs pratiques de gestion des sols altérant au minimum sa composition, sa structure et sa biodiversité naturelle et le préservant de l'érosion et de la dégradation.
Le Semis direct sous Couvert Végétal associe la suppression complète du travail du sol à la mise en place d'un couvert végétal dans lequel est implantée directement la culture de vente.
La technique repose sur trois grands principes :
- Abandon du travail du sol
- Couverture permanente du sol
- Rotation diversifiée

Le principe du SCV

A la récolte du blé tendre d'hiver, un couvert végétal est implanté sans travail du sol et le plus tôt possible (en récoltant ou dans les 3 jours suivants).
Ce couvert végétal va se développer pendant 60 à 75 jours et sera ensuite détruit mécaniquement ou chimiquement.
Le semis de l'orge d'hiver sera alors réalisé en direct dans ce couvert vivant. La couverture du sol est ainsi permanente.

Expérimentation en Côte d'Or

Pour tenter de répondre à chacune des questions sur l'évolution des techniques culturales et leur faisabilité ainsi qu'à leur impact économique et environnemental, le Geda de la Tille pilote, en collaboration avec la Chambre d'Agriculture de Côte d'Or, un réseau local d'observations et d'expérimentations sur le semis direct sous couvert. Le dispositif repose sur la mise en place d'un observatoire parcellaire local représentatif des principales situations pédo-climatiques sur lequel un suivi comparatif des techniques culturales est réalisé. Dans chaque parcelle du dispositif, deux techniques culturales sont menées simultanément afin d'en mesurer les impacts agronomiques, économiques et environnementaux. Ce dispositif, débuté en 2007, permettra donc une évaluation multicritères des deux systèmes de production.

Envoyer à un ami
Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS